PROJET HONDA CM 125 CUSTOM (V&P PROJECT #01)

On commence le projet par l’achat de cette belle CMC 125 à un jeune prof de sport très sympa.

Pourquoi être partis sur ce modèle ?

Dans un premier temps, nous voulions travailler sur un twin, plus équilibré à notre goût et permettant une customisation plus sympa.

Les roues à rayon sont un argument de poids, on garde le côté vintage et c’est bien plus sympa qu’une roue à bâton. Enfin, comme on a pu s’en rendre compte lors de l’achat, on peut rouler sans batterie (ce qui est plutôt bien si on ne veut pas passer par une batterie au lithium qui coûte quasi 100€)

L’avantage du custom est que la modification est tout de suite visible, elle sera plus basse, à la ligne plus droite une fois débarrassée de son guidon de fermier et on a de la place pour travailler.

Allez, en piste !

Définition de la ligne générale

 

La première chose, c’est de voir  de quelle hauteur de tubes de fourches on a besoin. On fait glisser les tubes et le tour est joué. En l’occurence il va falloir enlever 8 à 9 cm de hauteur pour avoir une ligne réservoir-selle bien droite.

C’est en démontant la partie arrière qu’on se rend compte que ça va pas être du gâteau ; le cadre remonte beaucoup et on veut une ligne droite …

Le guidon de fermier et le canapé qui lui sert de selle vont quant à eux tranquillement aller se reposer sur une étagère du garage.

Dépose des tubes de fourche avant

 

Les fourreaux de tubes de fourches n’étant pas dans un super état, on va les polir pour ajouter un peu de brillant à cette moto et lui redonner un coup de jeune.

On démonte donc les tubes fourche avant sans pour autant les ouvrir, pour le moment c’est pas nécéssaire.

On ponce ensuite à l’eau avec du 1000 jusqu’à avoir enlevé toutes les aspérités. Il faut alors se munir de patience et d’un disque coton à polir (comme ça) et de Belgom Alu. On fait ça jusqu’à ce que les tubes soient d’un brillant parfait et on recommence sur le deuxième. Il faut compter une heure environ si vous voulez un résultat top, mais ça vaut le coup 🙂

Fabrication du prototype de selle

 

La selle va jouer un rôle essentiel dans ce projet. Nous créons donc un prototype en polystyrène extrudé afin de nous rendre compte de la ligne générale avant d’acheter la selle finale.

Après de nombreuses modification, on a la version finale et on se met à la recherche d’une selle comme celle ci en ligne.

On a trouvé notre bonheur ici pour 75€. Il va cependant falloir adapter les pattes de fixation et modifier un peu l’avant de la selle pour qu’elle s’adapte parfaitement à notre réservoir

On meule, on décape et on polit

 

La boucle arrière est supprimée afin de pouvoir positionner la selle achetée. Il va encore falloir faire quelques ajustements, le cadre n’étant pas adapté à la ligne qu’on veut donner à la moto. Le réservoir quant à lui est décapé et attend sa couche de primaire bi composant. Le décapage n’ayant pas fonctionné comme prévu, le réservoir est passé au microbillage. Les tambours sont polis pour amener un peu de brillant.

Quelques temps après

 

Un petit moment a passé et le projet a bien avancé. De nombreuses pièces ont été ajoutées ou modifiées :

– mise en place d’un guidon droit
– dépose du moteur pour le nettoyer à fond
– suppression du compte-tours et décalage du compteur
– sablage du réservoir
– pose de nouveaux tubes de fourche plus courts
– Création d’une boucle de selle
– amortisseurs repeints et polis
– mise en place de commandes reculées pour une posture plus droite
– pose de soufflets sur la fourche avant

À la fin de ce montage à blanc, la moto a entièrement été re-démontée afin de repeindre le cadre (peinture : Sprido pour cadre).

C’est quasiment terminé

 

Depuis la dernière fois, le cadre a été repeint, et la majorité des pièces remontées.

Le phare avant a été remplacé par un phare a led à clignotants intégrés, les poignées ont aussi été remplacées.

Le réservoir a été peint (sous-couche bi-composants (ici), peinture RAL 9001 bi-composants (ici) pouvant être choisie en fonction du RAL désiré et vernis bi-composant (ici))

Nous avons rajouté une bande de cuir gravée Histoire de Mot’Art (ancien nom de la marque) et cousue sur la partie basse du réservoir.

Deux silencieux mégaphone courts ont remplacé les anciens pots pour un meilleur rendu (les pots sont disponibles ici pour ceux qui le souhaitent).

Un cornet de 40 est venu remplacer l’imposante boite à air pour permettre de gagner en poids mais surtout en esthétique.

Le démarreur a été déplacé sur le côté sous le réservoir afin d’épurer au maximum le haut de fourche.

Les commandes reculées sont fin prêtes et une bande d’échappement vient terminer la modification de la ligne d’échappement.

Il ne reste qu’à raccourcir les tables d’accélérateur, de frein avant de d’embrayage pour que le résultat soit bon. L’inconvénient avec un custom c’est qu’à la base le guidon est haut et les tables adaptés, ce qui n’est plus le cas une fois qu’un guidon droit est installé. Il faut alors les raccourcir sous peine de se les emmêler en tournant.

 

La suite au prochain épisode !

Projet finalisé !

 

Après de longs mois de modifications pour notre premier projet, nous sommes heureux de vous présenter la Honda CM 125 Custom “Project #01”.

N’hésitez pas à partager vos impressions.

À une prochaine pour une nouvelle modification